Les résolutions du 1er janvier…parlons-en ! #cdj

Parmi ces 47 %, on compte 26 % de français avec un objectif de perte de poids (en général il y a derrière une idée floue d’augmentation de l’activité physique) et 21 % avec un objectif clair de faire plus de sport. Dans tous les cas, il y a une envie de prendre sérieusement soin de soi…mais nous connaissons tous l’avenir des bonnes résolutions autour du 15 janvier…alors il est urgent pour vous et votre bien-être de déjouer le mauvais sort en 6 points-clés !

1. MAIS POURQUOI DONC CETTE Résolution ?

Si vous ne savez pas répondre du tac au tac, reposez-vous tranquillement la question et argumentez votre réponse ! Une résolution sans fondement a peu de chances d’être mise en oeuvre. L’écrire clairement sur papier peut aussi vous aider à vous en imprégner et la rendre plus concrète. Aussi, sachez que l’argument “je veux ressembler à Miss Fitgirl GoodGenetic” est irrecevable. Par contre “je veux me sentir mieux dans ma peau”, “je veux améliorer mon sommeil”, “je veux me lancer de nouveaux challenges” ou “je veux éviter les maux de dos au boulot” sont parfaits et vous rappellent en cas de coup de mou du POURQUOI de la démarche. Un bon boost de motivation en réserve !

2. EVITEZ LES OBJECTIFS TROP AMBITIEUX !

ça ne sert à rien, vraiment…tout comme lister une trentaine de résolutions floues sans argument : préférez toujours la qualité à la quantité ! Et puis à quoi bon commencer à courir tous les jours du jour au lendemain pour tout arrêter le 13 janvier sans aucun bienfait ni mental ni physique, ni à long ni à court terme (on ne parlera pas des courbatures, et autres joyeusetés tendineuses et articulaires dues à une mauvaise entrée en matière et sans aucun encadrement…) ? Restez prudent(e) mais effectif(ive) : 1 à 2 créneaux par semaine FIXéS EN FONCTION DE VOS DISPONIBILITÉS et tenables dans le temps sont bien plus efficaces que quelques jours à haute intensité mais intenables sur la durée. Prenez le temps de vous habituer à votre routine et tenez-vous-y (vous n’avez pas le choix, les créneaux s’inscrivent parfaitement dans votre planning, je vous rappelle !). Vous verrez, le bien-être que vous ressentirez et les résultats que vous remarquerez au fur et à mesure des séances feront le reste pour continuer à vous motiver !

3. CHIFFREZ VOTRE OBJECTIF !

Eh oui, “faire plus de sport” c’est bien, mais au final ça ne veut pas dire grand chose ! Quelle est votre situation initiale ? Où voulez-vous aller ? Combien de fois par semaine, combien de temps ? Combien de kilos voulez-vous perdre (parfois il est préférable de plutôt parler en termes de mensurations d’ailleurs, mais ceci vaut bien un article complet…) ? Avoir un objectif chiffré vous rend la chose plus concrète, mieux atteignable, et surtout vous diminuez le risque de piétiner et de réitérer votre résolution ad vitam eternam sans l’accomplir…

4. LA VIE NE S’ARRêTE PAS AU 31 JANVIER !

Si vous n’avez encore rien mis en place en janvier pour vous rapprocher de votre objectif, ce n’est pas la fin du monde ! Est-ce vraiment grave de commencer en mai plutôt qu’en janvier ? Au contraire, les aléas de la vie (flemme comprise !) peuvent remettre à plus tard les actions, et c’est normal, soyez indulgent(e) avec vous-même. Mais ce qui est important c’est de s’en rendre compte et de s’adapter au nouveau contexte s’il y a, et restez focus. Lancez-vous, foncez, trébuchez, relevez-vous, repartez à fond, faites une pause, reprenez …et surtout restez focus !

5. TROUVEZ UNE ACTIVITÉ QUI VOUS PLAIT

Je prêche volontiers pour mes paroisses (oui, on peut en avoir plusieurs : entre dancehall, fitness, course à pied, haltérophilie et j’en passe ! ), mais l’important pour vous est de trouver une activité qui vous plaît. Il existe des dizaines et des dizaines d’activités qui vous permettront de vous défouler et vous épanouir tout en atteignant vos objectifs. Donnez-vous le temps du choix, dans tous les cas il vaut mieux tester bien comme il faut avant de vous faire un avis arrêté. Et pourquoi pas embarquer un proche dans l’aventure si l’adage “plus on est de fous, plus on rit” vous correspond : encore un autre moyen d’augmenter les réserves de boost de motivation !

6. FAITES-VOUS AIDER !

Si vous ne savez pas par où ni comment commencer, vous pouvez contacter un coach sportif personnel qui vous aidera à vous lancer. Sachez que les éducateurs sportifs diplômés sont formés à la prise en charge et à l’adaptation de vos entrainements quelque soit le niveau et la forme de départ. De plus, le professionnalisme, la discipline et la motivation à toute épreuve que votre coach vous apportera vous permettront d’obtenir des résultats durables plus rapidement !

Vous remarquerez qu’au fil de l’article, le mot “résolution” s’est très vite transformé en “objectif”, et tout de suite c’est une autre saveur !

Tout ceci me rappelle mes cours de gestion de projet sur la définition d’objectif S.M.A.R.T, c’est-à-dire :

  • Spécifique
  • Mesurable
  • Atteignable
  • Réaliste
  • Temporellement défini

Tout  y est dit et parfaitement applicable à vos résolutions maintenant devenues des objectifs de vie !

Du coup, quel est votre objectif ? On se donne rendez-vous en mars pour voir où on en est ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :